Le capital-investissement franchit en 2022, pour la première fois en Tunisie, la barre des 500 millions de dinars

Grâce à ces investissements, plus de 5200 emplois ont été créés ou maintenus, à un coût moyen d'environ 100 000 dinars par poste.
Published on June 5, 2023, 9 a.m.
Cet article fait partie de la série Données clés du marché du capital-investissement en Tunisie en 2022.
Après trois années de déclin, l'industrie du capital-investissement a opéré un véritable renversement de situation en 2022, enregistrant des investissements records. Dans son rapport annuel, l'Association Tunisienne des Investisseurs en Capital dresse un état des lieux du paysage du capital-investissement en Tunisie pour l'année 2022.

En 2022, une étape historique a été franchie dans le secteur du capital-investissement: les financements accordés ont dépassé, pour la première fois, le seuil symbolique des 500 millions de dinars pour culminer à 523 MTND. Cette prouesse a été rendue possible grâce à une augmentation considérable de 52% des investissements, marquant ainsi un arrêt à une tendance baissière qui s'était installée depuis trois ans.

C’est ce qu’a révélé le rapport annuel de l’Association tunisienne des investisseurs en capital publié la semaine dernière.

Au total, pas moins de 161 opérations ont bénéficié de financements par le private equity au cours de l'année écoulée. Parallèlement, le ticket d'investissement moyen a lui aussi connu une progression, atteignant 3,1 millions de dinars.

Grâce à ces investissements, plus de 5200 emplois ont été créés ou maintenus, à un coût moyen d'environ 100 000 dinars par poste.

Toutefois, tous les secteurs du capital-investissement n'ont pas profité équitablement de cette performance remarquable. Le capital-risque, par exemple, a vu ses investissements chuter de 77% pour atteindre 56.4 millions de dinars, soit leur plus bas niveau depuis 2018.

En revanche, le capital-développement a réalisé sa meilleure performance depuis 2019, avec des investissements s'élevant à 308 millions de dinars, soit une augmentation de 85%. Cette branche garde sa place centrale accaparant 59% des montants investis.

Mais c'est l'activité du capital-retournement qui a véritablement brillé en 2022. Ce secteur, longtemps délaissé, a enregistré une croissance impressionnante de 130% en une seule année, pour atteindre 158 millions de dinars. Au fait, près de la moitié des investissements réalisés en 2022 par l’industrie de capital-investissement, soit 213 millions de dinars, ont été dirigés vers des projets de restructuration.

Ce regain d'intérêt pour le capital-retournement s'explique par l'exonération fiscale accordée aux investissements des FCPR et SICAR dans les opérations de transmission et de restructuration des entreprises. Cette dynamique devrait donc se maintenir au cours des 18 prochains mois, la loi de finances 2023 ayant prolongé les délais d'éligibilité à cet avantage fiscal jusqu'en décembre 2024.

Cependant, bien que presque tous les indicateurs soient au vert pour le capital-investissement, il est crucial de rappeler que la contribution du secteur du private equity au financement de l'économie nationale demeure modeste.

Selon le bulletin des statistiques financières de la Banque centrale, les crédits à l'économie ont atteint 104.5 milliards de dinars à fin décembre 2022, enregistrant ainsi une hausse de plus de 8 milliards de dinars par rapport à fin 2021.

Malgré une année 2022 marquée par des performances exceptionnelles dans le secteur du capital-investissement, il est évident que la route est encore longue. Le potentiel du private equity à stimuler l'économie est immense, mais les défis demeurent. L'avenir de l'industrie sera sans doute façonné par la poursuite des initiatives de soutien fiscal comme celle que nous avons vue avec le capital-retournement, couplée à une stratégie d'investissement plus diversifiée et plus inclusive.

Also, in this series

Le capital-investissement franchit en 2022, pour la première fois en Tunisie, la barre des 500 millions de dinars

Grâce à ces investissements, plus de 5200 emplois ont été créés ou maintenus, à un coût moyen d'environ 100 000 dinars par poste.

Le capital-investissement a injecté 95 millions de dinars dans le secteur agricole tunisien en 2022

Les projets dans les zones de développement régionales ont bénéficié d'investissements de 113,5 millions de dinars.

Accélération des désinvestissements sur le marché tunisien du capital-investissement

Selon le rapport de l'ATIC, seuls deux projets ont abouti à une liquidation, pour un coût total de 800 mille dinars.

Follow us on Facebook

Related articles

New Body Line améliore de 87% son chiffre d’affaires aux 9 premiers mois de 2023

L’entreprise a attribué cette croissance spectaculaire à l'introduction d'un nouveau client.

Reprise, dès demain, de la cotation du titre Sotipapier

La cotation a été suspendue le 28 septembre dernier sur demande de l’entreprise.

Ouverture, dès le 11 octobre, de l'OPR sur Sopat

À l’issue de l’OPR, et quel que soit son résultat, les titres de la Sopat seront radiés du marché principal de la cote de la bourse.

Claudia Goldin, professeure à l'Université Harvard, est la lauréate du Prix Nobel d'Économie de l’année 2023

Goldin a étudié la participation des femmes sur le marché du travail.

Sotipapier annonce la reprise de la production dès le 10 octobre 2023

Le retour à la pleine capacité sera réalisé d'ici la fin de la semaine, précise Sotipapier.